L’origine du théâtre d’histoires

Publié le : 31/08/2018 09:00:00
Catégories : Les Elfes de Tialy

Au commencement

Depuis plusieurs années, des tapis d’histoires ou tapis de contes fleurissent sur le net. L’idée est de faire un lien entre l’histoire racontée et des images.

Mimer l’histoire racontée aux enfants pour la rendre plus vivante et plus accessible : en voyant les personnages et objets, en voyant l’action, l’enfant rentre beaucoup plus facilement dans l’histoire et la comprend mieux. L’enfant est captivé, pour lui c’est le spectacle !

Tous ces tapis sont fabriqués manuellement en tissu. Le toucher est presque aussi important que l’image. Les personnages doivent être doux à prendre en main.

Ces tapis sont fabriqués pour raconter une seule histoire ou un album jeunesse. Ils sont donc plutôt destinés à des conteurs ou des médiathèques : il faut pouvoir raconter la même histoire très souvent.

En tant que maman j’ai adoré ces tapis d’histoires : leur grande taille, la douceur du tissu, les couleurs vives et ce lien magique entre l’histoire racontée et la mise en spectacle de cette histoire. Ce que j’ai aimé par-dessus tout c’était le regard des enfants captivés par l’histoire.

Malheureusement impossible à titre personnel d’acheter un tapis d’histoire : vu la gande taille et le travail manuel ils coutent trop cher pour ne raconter qu’une seule histoire. Même chose, étant couturière j’aurais pu en coudre un mais à nouveau il fallait des heures et des heures de travail pour ne raconter qu’une seule histoire.

L’idée du Théâtre et le premier prototype

Très vite, l’idée d’un grand théâtre est venue : une scène sur laquelle on peut représenter différents contes. Quitte à passer plusieurs heures de fabrication, autant pouvoir l’utiliser pour raconter beaucoup d’histoires.

La réalisation a été plus lente … il a fallu trouver la solution à toutes les difficultés rencontrées : comment changer facilement le décor d’une histoire à l’autre tout en restant joli à regarder et doux à toucher, quel forme adoptée (à plat, en relief ou les deux), comment fabriquer des personnages et objets jolis malgré leur petite taille et comment les faire en tissu sans que la fabrication se transforme en usine à gaz, comment fabriquer un théâtre à un coût « abordable » pour des parents ou des écoles maternelles, comment rendre le théâtre modulable et évolutif pour vraiment pouvoir l’utiliser longtemps …

Il y a donc eu plusieurs variantes avec parfois de grosses déceptions. J’ai eu ma premère testeuse qui s’est montrée intraitable avec moi, et elle a bien fait ! Grace à ces remarques, j’ai changé, modifié mais chaque fois amélioré le théâtre.

Ma toute première version :

Un détour du théâtre ! un tapis d’éveil !

Il y a eu aussi les événements de la vie, le théâtre s’est transformé un temps en tapis d’éveil pour ma dernière. Un tapis d’éveil accès sur le toucher (premier sens développé chez un bébé) avec de la fausse fourrure, du velours, du coton tout simple, du minky, toutes sortes de tissus différents.

Tapis imaginé en tenant compte de nos connaissances sur les tout-petits : inutile de mettre des couleurs très vives et multiples, le petit bébé ne les voit pas, son œil n’est pas assez développé. Mieux vaut mettre des touches de couleur tranchée, voire du noir, sur du blanc, le contraste étant plus facile à voir pour bébé.

Avec des tissus très différents pour que le bébé puisse sentir la différence au toucher.

Retour au théâtre

Petit-à-petit, le théâtre a pris forme jusqu’à pouvoir être testé par différents utilisateurs (parents mais aussi institutrices, centres de loisir, crèches, psychomotricienne, …).

Suite à ces tests le théâtre s’est encore transformé au fil des prototypes, encore une version intermédiaire

Pour arriver à ce qui pourrait bien être la version finale (... peut-être ?)

Les Elfes de Tialy

Amusez-vous bien à raconter des histoires sur le théâtre des Elfes de Tialy !

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered