Le petit chaperon rouge pour les 3 - 4 ans

Publié le : 27/11/2018 13:50:25
Catégories : Contes adaptés aux 3 - 4 ans , Contes et histoires , Grimm , Les contes classiques , Perrault

Il était une fois une petite fille très jolie. Comme elle portait très souvent une petite capeline faite par sa grand-mère on lui avait donné pour surnom le petit Chaperon rouge.

Un jour sa maman lui demanda : « Ta grand-mère est malade, porte-lui cette galette et ce petit pot de crème mais fais bien attention reste bien sur le chemin ! ».

Le petit chaperon rouge partit tout de suite. Mais en route elle rencontra un loup. Comme elle ne savait pas qu’il ne fallait pas parler aux loups elle lui dit « Bonjour !

-        Bonjour mon enfant. Où va-tu ?

-        Je vais voir ma grand-mère qui est malade. Elle habite un peu plus loin de l’autre côté de la forêt

-        Et pourquoi tu ne lui cueillerais pas de jolies fleurs ?

-        Oh oui ! Il y en a de si jolies ! »

Pendant que le petit chaperon rouge fabriquait un beau bouquet de fleurs, le loup partit à toute vitesse jusqu’à la maison de la grand-mère et frappa à la porte :

-        C’est moi le petit chaperon rouge, je vous apporte une galette et un petit pot de crème dit-il en imitant le petit chaperon rouge

-        Tire la chevillette et la bobinette cherra

Le loup tira la chevillette et la porte s’ouvrit. Le loup entra et mangea la vieille dame ! Il se coucha à sa place dans le lit tirant la couverture sur lui.

C’est alors que le petit chaperon rouge arriva et frappa à la porte :

-        C’est moi le petit chaperon rouge je suis venue t’apporter une galette et un petit pot de crème

-        Tire la chevillette et la bobinette cherra

Elle tira la chevillette et la porte s’ouvrit. Après avoir posé son panier sur la table elle alla tout de suite voir sa grand-mère. Elle lui parut bien étrange :

    « Oh Mère-grand que vous avez de grands bras ! »

    « Mais, c'est pour mieux t'embrasser, mon enfant. »

    « Oh Mère-grand que vous avez de grandes oreilles ! »

    « Mais, c'est pour mieux t'écouter, mon enfant. »

    « Oh Mère-grand que vous avez un grand nez ! »

    « Mais, c'est pour mieux te sentir, mon enfant. »

    « Oh Mère-grand que vous avez de grands yeux ! »

    « Mais, c'est pour mieux te voir, mon enfant. »

    « Oh Mère-grand que vous avez de grandes dents ! »

    « C'est pour mieux te manger ! » cria le loup en se jetant sur elle.

Et il la mangea en une fois !

Le loup se sentit alors bien fatigué après un tel déjeuner et voulut faire une sieste. Il s’allongea sur le lit et s’endormit en ronflant.

Un bucheron qui passait par là, étonné d’entendre des ronflements aussi forts entra pour voir si la vieille dame n’avait besoin de rien. Voyant le loup il voulut le tuer tout de suite. Mais regardant le ventre qui bougeait, il commenca par lui couper le ventre avec son grand couteau. Le petit chaperon rouge sortit la première, il fallu ensuite aider la grand-mère très fatiguée à sortir.

Ils remplirent le ventre du loup de pierres. Et en se réveillant, il se sentait pas très bien, il voulut boire à la rivière mais les pierres étaient si lourdes qu’il tomba et se noya.

Les Elfes de Tialy - Sur les illustrations de Sebastien Pelon

 

 

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered