Le petit chaperon rouge - la suite de Grimm

Publié le : 07/10/2018 10:00:24
Catégories : Contes et histoires , Grimm , Les contes classiques

Cette suite du Petit Chaperon Rouge vient compléter le célèbre conte. Son message n'est pas martelé mais transmet aux enfants l'idée qu'avec l'expérience, ils progressent.

Le petit Chaperon Rouge ne se laissera pas surprendre une 2ème fois par le loup et elle se sort très bien de cette 2ème rencontre.

©Les Elfes de Tialy / Illustrations de Sebastien Pelon

Un autre jour, sa maman demanda à nouveau au petit chaperon rouge d'aller voir sa grand-mère. Le petit chaperon rouge était toute contente, elle embrassa sa maman et partie chez sa mère-grand.

Et en chemin, à nouveau, elle rencontrera un autre loup.

  • Bonjour charmante fille

Mais le petit chaperon rouge cette fois savait bien qui était le loup alors elle pris ses jambes à son cou et elle courut le plus vite possible chez sa mère-grand.

  • Toc toc toc.
  • Qui est là ?
  • C'est moi le petit chaperon rouge, ouvre moi vite mère-grand !

Et la vieille dame ouvrit au petit chaperon rouge et le petit chaperon rouge se mit bien à l'abri dans la maison de sa grand mère

  • Mère grand, dit-elle tout essoufflée, il y a encore un méchant loup dans la forêt !

La vieille dame ferma tout de suite la porte à clé.

Pendant ce temps le loup s'était rendu à la maison de la mère-grand.

Il frappa à la porte.

  • Toc toc toc
  • Qui est là ? Demanda la vieille dame
  • Ouvre moi ! Je suis le petit chaperon rouge, dit le loup

Et la vieille dame n'ouvrit pas la porte bien sûr.

Le loup se mit à tourner, cherchant un moyen pour entrer dans la maison. Il finit par s'installer sur le toit attendant tranquillement que le petit chaperon rouge repartes le soir chez elle.

Le petit chaperon rouge était très inquiète :

  • Oh ! Mère-grand mais comment allons nous faire avec ce loup dehors ?

Alors la vieille dame lui expliqua son idée :

  • Regardes nous allons prendre cette marmite d'eau et la mettre à chauffer dans la cheminée avec des bonnes saucisses dedans. Quand l'eau sera bouillante, nous sortirons la marmite dehors et le loup ne pourra jamais résister à l'odeur de ces bonnes saucisses. Et pendant que nous mangerons les saucisses, le loup plongera certainement dans l'eau et s'ébouillantera.

Du coup la mère-grand s'activa avec le petit chaperon rouge. Elle fit chauffer de l'eau dans une marmite avec des bonnes saucisses dedans ? Et quand l'eau fut bien bouillante, elles la sortirent dehors avant de rentrer bien rapidement dans la maison.

Et elles se mirent à table pour manger les bonnes saucisses.

Le loup lui sentit le fumet de la marmite et il ne résista pas à sauter dans la marmite et s'ébouillanta. Il s'enfuit tout endolori et plus jamais on entendit parler de lui.

Et le soir venu, le petit chaperon rouge, toute contente, pu rentrer chez elle en toute tranquillité.

Articles en relation

Partager ce contenu