Les trois petits cochons

Publié le : 21/09/2018 09:44:34
Catégories : Contes et histoires , Les contes anglo-saxons , Les contes classiques

©Les Elfes de Tialy / Illustrations de Sébastien Pelon

Il était une fois 3 jeunes cochons partis de leur maison familiale pour visiter le monde. Après quelque temps de voyage traversant une magnifique clairière ils voulurent s’y installer. Et chacun décida de se construire sa petite maison.

Le premier, ayant vu un paysan qui moissonnait son champ, retourna sur ses pas pour lui demander des bottes de paille.

Le second entendant un bucheron qui travaillait dans la forêt parti le voir pour négocier quelques planches.

Le troisième cherchait quelque chose de plus solide pour sa maison, il partit à la ville acheter des briques et des pierres.

Les 3 petits cochons se mirent à la tâche.

Le premier lia ensemble la paille pour former les murs de sa maison. A peine une petite journée et se fut fini. Le soir venu, il invita ses frères à faire la fête dans sa chaumière.

©Les Elfes de Tialy / Illustrations de Sébastien Pelon

Le deuxième cloua l’une sur l’autre toutes les planches pour former une petite cabane. Au bout de 3 jours il eut enfin fini et à son tour le soir venu, il invita ses frères à une petite fête dans sa cabane.

©Les Elfes de Tialy / Illustrations de Sébastien Pelon

Le troisième commença à poser ses premières pierres, une par une, pour monter les murs de sa maison. A la fin du premier jour, seul le premier rang était fini. A la fin du troisième jour, les murs lui arrivaient à la taille. A la fin de la semaine, les murs lui arrivaient aux épaules. Ses frères vinrent lui rendre visiter plusieurs fois. Ils lui proposèrent de se promener en forêt avec eux, mais il refusa. Ils lui proposèrent de l’aider mais après quelques pierres mal posées le petit cochon préféra continuer tout seul. Et enfin, au bout d’un mois entier, il put enfin poser la dernière pierre ! Le soir les trois petits cochons firent la fête dans la nouvelle maison tout heureux d’être maintenant tous installés.

©Les Elfes de Tialy / Illustrations de Sébastien Pelon

Heureusement !

Car cette nuit-là, arriva le LOUP ! Attiré là par de nouvelles odeurs … succulentes !

Il trouva d’abord la petite chaumière de paille et il sentit avec plaisir l’odeur d’un petit cochon … Comme il était poli le loup frappa à la porte, une voix ensommeillée lui répondit :

  • Qui est là ?
  • Bonjour joli petit cochon de lait (c’est un loup très poli !), pourrais-je visiter votre jolie chaumière ? »

Le petit cochon ne savait plus où se cacher, il tremblait comme une feuille mais se força à répondre le plus calmement possible :

  • Ce n’est pas possible Monsieur le Loup, je suis encore couché, re-repassssez plus tard !
  • Cher petit cochon de lait, je veux vous rendre visite maintenant (le loup est très poli mais … pas patient, c’est un loup quand même !)
  • Non, non, Monsieur le loup je ne vous ouvrirais pas ! »

Le loup était fort en colère surtout qu’à force de discuter l’odeur du petit cochon lui montait au nez et lui donnait une faim … de loup ! Il monta alors la voix : « Si tu ne m’ouvres pas tout de suite, je vais souffler, souffler très fort et ta maison s’envolera ! »

Le petit cochon n’ouvrit pas la porte alors le loup souffla, souffla très fort et la chaumière s’envola !

Le petit cochon, sans demander son reste, s’enfuit à toute vitesse vers la cabane de son frère. Il frappa très fort à la porte et dès que son frère lui eut ouvert lui dit « Le loup ! » avant de s’enfuir au fond de la cabane.

Le loup arriva devant la cabane de bois. Il tonna : « Si vous ne m’ouvrez pas tout de suite, je vais souffler, souffler très fort et votre maison s’effondrera ! »

Les petits cochons n’ouvrirent pas la porte alors le loup souffla, souffla très fort et la cabane trembla puis le loup souffla, souffla très fort et souffla encore plus fort et la cabane s’effondra !

Les deux petits cochons s’enfuirent tout de suite à toutes pattes vers la maison de leur frère. Ils frappèrent très fort et dès que la porte fut ouverte crièrent juste « Le LOUP ! » avant d’aller se réfugier sous la couverture. Le 3ème cochon ferma bien vite la porte voyant le loup arriver à grand pas.

Le loup se régalait déjà à l’idée de ces trois succulents petits cochons de lait. Arrivé devant la porte il hurla : « Petits cochons si vous ne m’ouvrez pas tout de suite, je vais souffler, souffler très fort et votre maison s’écroulera ! »

Big bad wolf

©Les Elfes de Tialy / Illustrations de Sébastien Pelon

Les petits cochons n’ouvrirent pas la porte alors le loup souffla, souffla très fort et la maison ne trembla pas puis le loup souffla, souffla très fort et souffla encore plus fort et la maison ne bougea pas ! Alors le loup souffla, souffla très fort, souffla encore plus fort et souffla toujours plus fort mais la maison ne s’écroula pas !

Le loup réfléchit et chercha un moyen d’entrer dans la maison : la porte et les fenêtres étant fermés, il se décida à passer par la cheminée.

Mais les petits cochons qui l’observait par la fenêtre comprirent ce que le loup voulait faire. Ils posèrent une marmité pleine d’eau à chauffer sur le feu et attendirent.

Le loup grimpa le long de la maison, passa sur le toit, atteignit la cheminée, se glissa dedans. Mais, en descendant, il atterrit droit … dans la marmite d’eau bouillante. Prenant ses jambes à son cou, ayant mal partout, il s’enfuit alors en courant et plus jamais on entendit parler de lui !

©Les Elfes de Tialy / Illustrations de Sébastien Pelon

Articles en relation

Partager ce contenu